mardi 2 octobre 2007

Atelier Brésil 2

On a continué samedi notre petit tour de "Valse" avec la célèbre chanson de Chico Buarque "Teresinha" (petite Thérèse).
Là, il s'agit plutôt d'une "ciranda"- une ronde- peut être même inspirée par cette chanson pour enfants appelée "Teresinha de Jesus".
Et - merveille du Ouèbe- regardez ce qu'on trouve en farfouillant, la petite Thérèse!!!



Pour savoir si ça ressemble bien à celle de Chico, on peut écouter ici le karaoké de la petite chanson (sinon, si déteste le son du karaoké on PEUT TOUJOURS S'INSCRIRE AU COURS DE FORMATION MUSICALE DU VENDREDI ...qui n'a pas encore décollé, faute de courageuses inscriptions !!!
Pour compléter la version originale de Chico Buarque en brésilien, (qui va nous en faire une belle traduction ?? ) voici ici l'adaptation en français de Bia Krieger.

Je garde en mémoire l'émouvante interprétation de Florence Gonnet et Christophe Gires lors d'un soir de stage ...

Dans Mon Coeur (Teresinha)





F#m F#/E F# F#/G# F#7/Bb Bm7 D/A
Le premier qui m'est venu avait fait tous les fleuristes
G#m7(b5) C#7 F#m
Dans ses mains des oiseaux rouges, des bijoux, des améthystes
F#m/E F7M A C#7
Dans ses yeux tant de mirages tant de plages et de promesses
A F#7/Bb G#7 C#
Des violons chantaient dans sa voix il m'appelait sa princesse
A D Dm C#m7(b5) F#7(4)
Il me prit comme on s'éfface et mon coeur en fut touché
F#7/Bb F#7 Bm7 D/A C#7/G# C#7(b13) F#m
Mais avant qu'il ne me lasse j'ai eu peur, je l'ai chassé

Solo: A/E Ebm7(b5) D7M C#7

Le second qui m'est venu avait fait tous les tripots
Dans ses mains des cicatrices qui m'égratignaient la peau
Dans ses yeux tant de ravages tant d'orages et de banquises
Des glaçons claquaient dans sa voix il m'appelait sa soumise
Il me prit comme un rapace et mon coeur en fut blessé
Mais avant qu'il ne me glace j'ai eu peur, je l'ai chassé

Le troisième m'est venu sans un mot, sans s'annoncer
Dans ses mains y' avait rien d'autre qu'un parfum de vent d'été
Dans ses yeux autant de flammes qu'en un siècle d'incendies
Il ne m'appelle que femme et c'est femme que je suis
Avant que je ne le chasse comme un chat, comme un voleur
Il a pris toute la place et s'est caché dans mon coeur

Et là je vous propose l'écoute en fichier MIDI de l'arrangement à 4 voix de Cantiga por Luciana que nous avons travaillé.



4 commentaires:

ElliPomme a dit…

Je garde en mémoire l'émouvante interprétation de Florence Gonnet et Christophe Gires lors d'un soir de stage ...
Cette phrase me rappelle quelque chose... :p

bijee a dit…

Oui Camille !
Alors je rectifie:
je garde en mémoire comme Camille me le rappelait justement hier soir l'émouvante interprétation de Florence Gonnet et Christophe Gires ...

ElliPomme a dit…

Hé oui en plus d'être boudeuse je suis chieuse (ET J'ASSUME niark)

bijee a dit…

meuh nan ! you are ze sènchaîne ov maille laïfe, tu le sais bien!