lundi 29 septembre 2008

Jean Sablon et la chanson swing

Dimanche, c'était "Fine Moustache et Gomina" pour la rentrée des Dimanches Enchantants !






Django, Clarke et Jean ...Ressemblance troublante non ?!

En tout cas, en ce qui concerne Jean Sablon dont on a fredonné les chansons toute la journée, c'est une ressemblance revendiquée !

C'est d'ailleurs à Hollywood, au cours de son 1° voyage aux Etats-Unis (accompagné de Mireille et offert par Ramon Novaro, le "prince du cinéma muet" qu'il croise Clarke Gable dans les studios et décide d'adopter définitivement la moustache "aviateur" !
"cette fameuse moustache qui, aux yeux des américains me donnait l'air français, alors que mes compatriotes, plus tard, jugeraient qu'elle me donne l'air américain..." (De France ou bien d'ailleurs- Robert Laffont 1979)


Français ? Américain ? Surement les deux !
French Troubadour ET Gentleman Crooner ...
Sans parler de son amour pour le Brésil, où il résidera pendant plus de 20 ans dans une ferme vers Sao Paulo,pour la Martinique, son goût des tournées internationales (il est le 1° chanteur français à chanter en Océanie,en 1953 au Japon en 1966 et sa consécration à Londres (il est le chanteur préférée de Margaret et de la future reine Elisabeth ! )
Appréciez le cosmopolisme de cette partition éditée...en Argentine! (que j'ai découverte sur le richissime site de Bossa mag )



Mais tout de même quand il rentre il chante




ou encore;






Chanteur de revue (avec Mistinguett ou dans la "Revue Argentine" avec Carlos Gardel)

... Il est aussi chanteur de Radio:
il est un des 1° à chanter dans le Poste Parisien, avec d'être engagé par un producteur américain pour le show hebdomadaire "Cadum Variété", diffusé en direct sur toutes les stations françaises; En 1937 après l'immense succès de ces émissions, il partira à New York pour 2 ans, avec à la clé un cachet mirobolant contre deux shows radio"coast to coast" diffusés auprès de 50 millions d'américains (!) accompagné par un orchestre 26 musiciens pour chanter 2 chansons dont une en anglais, sur des arrangements qui l'émerveillent.

Un chanteur aux 50 millions d'auditeurs, mais également un chanteur de l'Intime, qui sait "murmurer à l'oreille" sans pareil ... et pour celà, rien de tel qu'un Micro !
Et il persiste, malgré le scandale qu'il provoque la première fois à Mogador en 1936 ( on est encore à l'époque des "grandes voix" comme celle de Damia, avec laquelle il a partagé ses 1° tours de chants)
"Je voulais utiliser le micro pour obtenir les sonorités que lui seul permettait.... ce n'était pas pour faire plus de bruit, mais pour amplifier et nuancer mes pleins et mes déliés ..."
Quand Franck Sinatra fera ses débuts à New York,en 1942, on lira dans les journaux: "le meilleur devant un micro depuis Jean Sablon"



"Voix profonde de baryton" ? ou Chanteur Sans Voix ?

... Le voici qui fait son Tino en roulant les R ...





...Avec un 3 temps "bien de chez nous" à l'accordéon ...




...La voix légère...et les Pieds dans l'eau avec Mireille 1932




...Ou ce joli tableau: Puisque vous partez en voyage




... L'ami de Cole Porter, de Bing Crosby, l'admirateur de Greshwin ...
L'adaptateur en français de nombreux "standards américains".

Ainsi "These Foolish Things" deviendra "Ces petites choses"



ou plus tard ...




Miss Otis regrets de Cole Porter
devient Miss Otis regrette !




"It might as well be spring" de R.Rodgers devient "C'est le printemps"

"Tenderly" devient "Tendrement" (c'est lui adapte les paroles françaises)




Pendant la guerre il est au Brésil et il se joint à la tournée de Ray Ventura et ses Collégiens pour sillonner l'Amérique du Sud.
Il interprète les superbes chansons de Paul Misraki

..."Venez donc chez moi je vous invite"
ou
..."Insensiblement"




De son amour du Brésil il rapporte
"Mulher rendeira" : O cangareiro




On considère même que c'est lui qui le premier a introduit la samba dans la chanson française, grâce à ses rencontres avec Ary Barroso (dont il adapte le célèbre "Aquarela do Brasil"), son amitié avec Carmen Miranda, ou avec Dorival Caymmi.
Il fait connaître à la France la chanson "La Fille d'Ipanema" lorsqu'il invite dans son show "Sablon 1964" Vinicius de Moraes et Baden Powell.

C'est d'ailleurs au Brésil (au Copacabana palace de Rio ) qu'il fait ses adieux à la scène en 1984.

Mais incontestablement la belle découverte, c'est sa collaboration avec Django Reinhardt,qu'il repère en 1933 et auquel il ouvre la porte des studios d'enregistrements.



Ils fondent ensemble un trio avec Alec Siniavine au piano et André Ekian à la clarinette, qui s'enrichira en 1935 de Stéphane Grapelli au violon, Joseph Reinhardt (frère) et Louis Vola à la contrebasse.

Et c'est toute la chanson française qui va se mettre à swinguer !



Le jeune duo Charles Trenet et Johnny Hess qui a encore du mal à vendre ses propres disques leur propose cette chanson:

"Rendez vous sous la pluie"




ou encore, avec la même formation:
"Par correspondance"




ou "Cette chanson est pour vous madame"





Regardez sur le site de l'Ina cet émouvant extrait avec Georges Brassens


Un chanteur de charme qui fera se pâmer des générations de femmes mais qui partagera soixante années de sa vie avec Carl Galm, son manager.
Il se fait enterré à ses côtés à Paris en 1994 au cimetière du Montparnasse.


Quelques ressources en lignes supplémentaires pour les gourmands :

Le site de L'Ina avec 19 courts extraits de chansons/duo réalisés pour la télévision dans les années soixante dix

Deezer bien sur pour les nombreuses écoutes intégrales proposées

Une superbe vidéo où l'on voit Fréhel, Damia, Joséphine baker ...et le jeune Jean Sablon qui fait de la publicité pour la Loterie!



Le site des "Amis de jean Sablon"

Le site Paroles.net avec tout de même 51 textes de chansons proposés.

Et alors là un superbe document disponible sur Google Vidéo (profitez en pendant qu'il est encore en ligne) de près d'une heure:
Une émission de 1993 de Jean Christophe Averty et Pierre Bouteiller sur l'Histoire du Jazz français à base images et d'archives sonores ...et de quelques interviews des rescapés ...dont Jean Sablon, qui parle de sa rencontre et de son amitié avec le jeune Django

4 commentaires:

Anonyme a dit…

bon alors je me laisse pousser la moustache????
fleury

Anonyme a dit…

si tu viens à Etampes, ça peut servir, on n'accepte plus que les "mecs à poils" euhhhhhhhhhh grande forme ce soir!!!
En tout cas, quel aventurier ce Jean!!!!
Valérie M

kfigaro a dit…

à noter aussi qu'il a enregistré des musiques de film dont celle ci :

http://www.musicme.com/Jean-Sablon/titres/Le-Temps-Des-Souvenirs-t127431.html

sur une musique de Philippe Sarde pour ce beau film triste et dramatique de Pierre Granier-Deferre...

Anonyme a dit…

Le plus beau moustachu parmi ceux évoqués dans ce chouette exposé, ça reste quand même Clark Gable, na ! Rhett Butler, come back !!

Après ce commentaire indispensable, j'avoue tout simplement que j'ai appris plein de choses ! Merci Maîtreeeeesse !!!
Annie (la dingue de Rock & Pop et de Cinoche) ;-)