vendredi 23 novembre 2007

Je ne peux pas m’en empêcher ..!

C’est comme …quand la boîte de chocolats est ouverte… IMPOSSIBLE de résister …Vous si ?? (hum...allez mettez donc une autre variable à la place de chocolat genre: "pot de nutella" "poivrons marinés de Véki", "bouteille de Gaillac", "5° saison de Six Feet Under" ...)

Je ne peux pas m'empêcher d'allumer mon petit ordi à tout bout de champ et d'aller grappiller encore et encore ... surtout quand j'ai plein d'autres choses à faire !!!

En écrivant « chocolats », là, je devrais bloquer, NORMALEMENT… ressentir le petit pincement … celui qui arrête le geste … celui de la culpabilité de ne pas respecter le Principe Élémentaire, celui que j’ai consciencieusement, laborieusement appris à éprouver à mes enfants (Sadique ??? Non! saine éducation!! ) :
Faire les choses dans l’Ordre d’Urgence (heureusement ils ont eu un père qui faisait sa part pour deux !!!)
Parce que justement j’aurais plein de choses à faire à propos du chocolat ! …

Me préparer à en parler par exemple, et pas n’importe où, à l’Université du Chocolat, hé oui messieurs dames (Ah bon ? ya quelqu’un qui lit ce blog ??) avec le chocolatier de la vénérable maison Boissier, et mon historien d’art préféré « Luis Belhaouari » rien que ça !

- Oh oui, Luis ! ce serait super de faire une intervention ensemble ! Merci pour cette proposition ! Parler de mon rapport de musicienne au chocolat ? Oui je vais adorer …

Heu oui, sauf que là, il faudrait peut être que j’y pense un peu « pour de vrai »…parce que la date se rapproche, se rapproche …

Parler du chocolat …devant un chocolatier ? Non mais qu’est-ce-qui m’a pris ? Encore un coup de bravache ! J’y connais rien en chocolat moi ! … enfin, un peu quand même …En tous cas, il faudrait, parce que j’en ai quand même … 12,5 kg à faire pour bientôt ! AH ! Encore un autre coup de folie !



C’est qu’il va falloir répondre aux commandes…
Alors au lieu de "divaguer" sur mon ordi, je pourrais commencer par tester ma nouvelle « Étuve Professionnelle » (la « Tempéreuse à Chocolat, n’est pas encore dans mon budget…)
« Véritable appareil de laboratoire répondant aux exigences des professionnels » (ça c’est presque moi) pour … « Tests bactériologiques par incubation de lames gélosées » …(Ça c’est l’emploi normal, moi je vais m’en servir – c’est une idée trouvée lors d'un ...grappillage – pour maintenir à 31° le chocolat tempéré …)

- Oh! j'ai encore le temps !

Je pourrais aussi « réviser mes ganaches » ! : Combien de temps déjà l’infusion de la menthe poivrée ? Et le miel ? Celui du Jura n’était pas plus crémeux ? Où avais-je acheté les pamplemousses bio déjà ? Et pour la ganache-Nutella pour Michel, c’était quoi les proportions ? et Flo, qu'est -ce qu'elle préférait déjà ? Ah oui caramel/beurre salé/pointe de café …Quel café j’avais choisi ? et quelle répartition …réPARTITION …
...

Et là encore NORMALEMENT en écrivant en ce moment ces lettres, il devrait recommencer le petit pincement … PARTITION … Revoir les … Choisir les … Envoyer les … Répéter les …Travailler les … Pour le CONCERT à Paris rien que ça !

Chocolatière – MUSICIENNE on a dit !

Avec le beau flyer que Fleury s’est décarcassé à faire … Il va falloir assurer …




Et avant, s’occuper des petits travaux annexes comme contacter les musiciens, proposer des dates de répétitions, confronter les agendas, réserver le studio pour la seule qui sera retenue, aller voir la salle, faire une fiche technique, trouver un sonorisateur, contacter l’éclairagiste, comptabiliser les réservations, envoyer les bios des musiciens, la bio du groupe, La plaquette ? Quelle plaquette ? La honte ! J’ai pas encore fait la plaquette depuis le temps ! Les photos, (Oh pardon Virginie! J’ai pas rappelé ... pas "eu le temps"...) Envoyer un release (un quoi ? ) à la Presse . Et puis une bio perso… »
- Vous avez une bio perso n’est ce pas ?
- Heu ...
- Toute simple, votre parcours de musicienne
- Oui, bien sûr, enfin …non !

Oh! ... j'ai encore le temps ...


D'abord, j’ai toujours fait un blocage sur cette histoire de « biographie à rédiger soi-même »…
- C'est ridicule !
- ...
- Indispensable ?

Mmm ...

Je commence par tailler mon crayon …avec mon beau taille crayon suisse forcément ... ah il en a taillé des crayons lui ! aussitôt machouillés ...
Et alors là ... machinalement ...(on y croit !!!) J 'ALLUME MON ORDI CHÉRI... (la boîte de chocolats vous suivez ? ) ... pour voir ...

...et je pioche, je pioche, je grappille, je grappille ...

La matinée se passe

- Je faisais quoi déjà ? ... Ah! la biographie!
C'est parti pour la lecture des biographies ("pour se donner une idée"...?)
Tiens ! Il a fait ça lui ? Et ça c'est qui ?
...

Elle fait des débuts remarqués à l’âge de ...
Après avoir obtenu à l’unanimité en ...
Elle se perfectionne auprès de ...
Elle découvre ainsi …. qui lui permettra de donner véritablement sa pleine mesure.
... suscite l’enthousiasme unanime de la critique.
... l’invitée de grands Festivals et se produit avec succès en France et à l’étranger.

Houla ... Déjà cette heure ?
Vite vite , rédiger quelque chose ...

  • A sa naissance, pendant que sa mère coupe seule le cordon, elle , elle coupe ... le sifflet de sa soeur qui s'imaginait la seule future diva de la maison.
  • A six mois, son père, de retour à la maison, lui chante "La Tactique du Gendarme". Elle en attrape un hoquet carabiné.
  • A 2 ans, pendant que son père se fait souffler dans les bronches par sa mère, elle compose sa 1° "Sérénade au Clair de Lune pour Asmathique précoce".
  • A 4 ans pour se faire pardonner, son père lui chante tout Tino Rossi.
  • A 5 ans elle fait pleurer tout le monde en racontant « La chèvre de monsieur Seguin » mais les console aussitôt en chantant « Heureux petit berger ».
  • A 6 ans elle assiste à la pâmoison de tous les auditeurs à l’écoute de sa sœur aînée chantant « Les Oiseaux dans la Charmille » d’Offenbach. De rage, elle décide de chanter « A la Pêche aux Moules » en mineur.
  • A 7 ans elle braille « le Roi Arthur avait 3 fils » à 2 voix dans la voiture avec toute sa famille.
  • A 8 ans, elle accompagne à l’orgue Bontempi « Du Gris que l’on Roule » dans les baptèmes - mariages et autres réunions familiales dans son Jura natal.
  • A 9 ans sa mère l’inscrit au conservatoire où elle s ‘émerveille de pouvoir « lire » la musique. Quand elle découvre qu’ « Ich liebe dich « de Beethoven comporte la même suite harmonique qu’Obladi Oblada, et qu’elle décide d’interchanger les accords, la moue horrifiée de Mme Arrigoni, son professeur de piano lui laisse entrevoir la complexité à venir de ses choix musicaux.
  • A 10 ans elle pédale sur l’harmonium de l’église de son village.
  • A 11 ans elle monte son premier groupe vocalo/intrumental en bricolant les arrangements au burin,et se fait fort de faire chanter à 4 voix tous les garçons et filles du village avec répétition obligatoire tous les samedi après midi, vacances comprises.
  • A 12 ans elle tombe en arrêt en découvrant dans son cantilège de 5° la basse obstinée chromatique de « la Mort de Didon » de Henry Purcell.
  • A 13 ans, elle accompagne « la Maison de Toutou » que chante son frère.
  • A 14 ans « Ich grolle nicht » (j’ai pardonné) de Franz Schubert que chante sa sœur
  • A 15 ans « l’éducation sentimentale » de Maxime le Forestier que chantent ses copines.
  • A 16 ans « Helpless » (impuissant) de Neil Young que chante son (petit) copain.
  • A 17 ans, elle fait le point …
  • A 18 ans, elle joue « Crystal Silence »(silence de cristal) de Chick Corea sur les déclamations hallucin(og)ées d’un ami (petit) poète dans une cave underground de Pontarlier, et « Mille regrets de vous abandonner » de Josquin Des Prés en costume d’époque dans le salon de Mr Berthier, dentiste de Lons le Saunier.
  • A 19 ans elle refait le point
  • On la retrouve à 20 ans aux maracas à Aix en Provence sur « Oyé como va »(coucou comment vas tu ?) de Carlos Santana, après les répétitions de « Lux Aeterna » (lumière éternelle) de György Ligeti avec le chœur de Musicologie, et entre le temps que lui laisse la rédaction de son mémoire universitaire sur « A la Pêche aux moules ou l’approche connexioniste de la perception de la tonalité par l’acculturation intervallique précoce »
  • A 21 ans elle se cherche : on la perd …
Houlala qu'est ce que je fabrique moi !

Bon pour la Bio, on verra plus tard ...
C'est pas urgent !
Ah ! si ???


-Procratinaquoi ??

-Meuh non ce n’est pas ça … ça, c’est quand "Camille" rend ses « essay » pathologiquement au dernier moment … Allez ma fille ! Organise-toi une bonne fois pour toute voyons ! N’accumule pas le retard, commence par les choses urgentes, fais une liste et raye au fur à mesure, ne repousse pas les choses gênantes, au contraire, procède dans l’ordre, tu seras beaucoup moins stressée ! comporte-toi comme une adulte !
- Moi ? Pfff ! rien à voir ! Tout ça ce ne sont pas des corvées pour moi … Des chocolats ? Un Concert ? Une intervention à l’université ? Reprendre la composition pour la suite du disque ? La rédaction de ma vie passionnante ?
- ...
- Je suis trop contente d’avoir toutes échéances !
- ... "Procrastination"
- Ah bon ? Quand même ?

Oui bon …
Mais c’est la faute à Ma Boite de Chocolats à Moi : Mon Ibook G4 connexion sans fil ….

Alors donc ….
Je finis pas m'emmêler toute seule dans les fils de mes messages-blog à rallonge ...
(J'ose à peine penser ce que ça doit être pour un lecteur qui aurait eu le courage
d'aller jusque là dans la quête du sens "Où veut-elle en venir" ?)


C'est vrai ça ! J’avais ouvert l’ordi pour quoi déjà ?

Raconter à quoi j'ai occupé l'immense vendredi du "Bon cette fois je m'y mets j'ai toute la journée"

- Avant de commencer, réglons juste les affaires courantes
et préparons vite fait notre atelier d'interprétation pour demain.
(Vous avez vu comment je me parle à moi-même ? Impressionnant non ?)

Je commence donc par le récapitulatif des chansons choisies pour l'atelier, dont la thématique est:« les dimanches dans la chanson ». (Avec mon bel esprit d'escalier, ça s'imposait non?


Après notre inépuisable « Gloomy Sunday », on a exploré d’autres trésors aussi hétéroclites que :
  • Come Sunday (Duke Ellington)

  • Quand on s’promène au bord de l’eau

  • Les enfants s’ennuient le dimanche

  • • Un dimanche (Salvador)
  • Sonntag (Brahms) pour essayer de réconcilier les Virginie/Catherine avec la langue allemande.
  • Demain je dors jusqu'à midi (Mireille)
On est loin d'avoir terminé tous les apprentissages ... Je réfrène donc bravement ma tendance (qu'on aura plus-que-décelée depuis longtemps si on est toujours en train de lire cette page) à GAVER tout le monde pour le prochain cours.

Là normalement, il y a largement de quoi faire … Je peux passer à autre chose … par exemple … appeler le photographe…rédiger une VRAIE bio …préparer l’intervention avec Luis …

Non non allez juste un petit coup … Par exemple :
Lancer une recherche de chanson dans Google avec « Sunday »... Ben voyons!

Tiens … C’est quoi ça ?
« Never on Sunday » ?


Mais c’est la musique… des « Enfants du Pirée » ? de Nana Mouskouri !
Ah Nana Mouskouri, qu’est ce qu’on en a pu nous en rebattre les oreilles à la maison !
- « Au moins elle, elle a de la voix ! Ah les filles si vous pouviez chanter comme elle !
Alors forcément, on apprenait tout par cœur ! Donc les enfants du Pirée, on me l’a fait pas ! les paroles c’est :
Noyés de bleu sous le ciel grec
Un bateau, deux bateaux,trois bateaux
S'en vont chantant
Griffant le ciel à coups de bec
Un oiseau, deux oiseaux, trois oiseaux
Font du beau temps

Les petits nenfants qui dansent sur le port... les visages d'anges ...les fabuleux rivages ... les bonnets oranges...



Et là qu’est ce qu’elle dit ma chanteuse américaine? (Eartha Kitt ici)
Houla ! mais ce n’est pas du tout pareil ! je comprends que ça ne soit pas passé à la télé !



Oh, you can kiss me on a Monday a Monday a Monday is very very good
Or you can kiss me on a Tuesday a Tuesday a Tuesday in fact I wish you would
Or you can kiss me on a Wednesday a Thursday a Friday and Saturday is best
But never ever on a Sunday a Sunday a Sunday cause that's my day of rest

Most anyday you can be my guest
Anyday you say but my day of rest
Just name the day that you like the best
Only stay away on my day of rest

Oh, you can kiss me on a cool day a hot day a wet day which ever one you choose
Or try to kiss me on a grey day a May day a pay day and see if I refuse
And if you make it on a bleake day a freak day or a week day
Well you can be my guest
But never ever on a Sunday a Sunday the one day I need a little rest
Oh, you can kiss me on a week day a week day a week day the day to be my guest


Mais alors "on m'aurait menti" ?
Qu'est ce que c'est que cette chanson ?
...


Et bien voilà.
J'ai TOUT.








Le texte en grec, même la phonétique, en allemand, en espagnol ...
Les photos, l'histoire de la chanson, le synopsis complet du film d'origine, le thème astral de Jules Dassin, (?) la partition de la version cha-cha en Eb ... la bio détaillée de la belle Mélina Mercouri ...


Sauf qu'on est samedi ...
Et ma bio à moi ...heu ...

- C'est malin !
- ...
- Et là maintenant, c'est fini le cours, t'as encore toute une soirée ! Il est encore temps d'appeler le photographe, d'écrire la bio, de ...
- Oui mais là c'est pas possible ! ... j'ai le blog à rédiger !!!






14 commentaires:

Anonyme a dit…

prendre les choses dans l'ordre !!!
l'ordre serait-il raisonnable avec l'esprit vagabond d'une Bribri.
le vagabondage......comme le vent.
le vagabondage....comme une respiration qui fait qu'on trouve parfois la vie belle.

Anonyme a dit…

P.S.
heu....souvent la vie belle !!!!!!

Anonyme a dit…

ce sont comme des sauts de rochers en rochers tu sais ceux là mêmes qui affleurent le ruisseau trop drôle de suivre le déroulement de ta caboche!!!

fleury a dit…

il vaut mieux que la vie belle plutôt qu'elle chevrotte non???

bijee a dit…

"il vaut mieux que la vie bêle plutôt qu'elle chevrote "? C'est ça que tu as voulu dire en fait non???
c'est une super devise !!

fleury a dit…

mais comment vous faites pour navoir vot photo à tous les commentaires spesses de pros du net va

fleury a dit…

trey to remember the time of september

ElliPomme a dit…

Fleury : c'est parce que t'as pas d' "image de profile".
Pour en mettre une, va a cette adresse :
http://www.blogger.com/edit-profile.g
ou depuis le tableau de bord de blogger, met "modifier mon profile" à droite. A un moment il te parle de photo, met l'URL de la photo que tu souhaite (il faut qu'elle soit sur internet... tu peux utiliser un site comme imageshack.us si t'as pas d'espace FTP perso)
Puis, "enregistrer le profile" en bas.

Je suis claire ou pas? :)

bijee a dit…

Oulala ! j'ai fait tout ça toute seule moi ?? ... ah! non! j'ai ma Camillou perso hihi

Anonyme a dit…

moi qui émerge après15 h de sommeil genre le virus m'a attaquée, cette lecture du vendredi 23 qui m'avait échappé (quand je suisen forme je pars au moins un jour sur 2 au pays de Béji) m'a réjouie au plus haut point !!!
j'ai adoré la biographie avec l'harmonium et santana, j'ai envie de l'envoyer au directeur de la fnac qui causait ce matin sur france cul et qui a concocté une belle législation bien répressive pour pouvoir gagner plein de sous et empêcher les BJ et autres rebelles de faire des courses musicales imrobables...

fleury a dit…

quel joie de relire comme ça des petits commentaires et le journal de bord .
je dépose encore un p'tit caillou
et si en projet tu montais des polyphonies de vieilles chansons: craonne; du gris ( qui me fait toujours frémir!) tu sais des chansons qu'on irait porter à n'importe quelle occasion dans des maisons de retraite pour réveiller la mémoire des gens ! yza fait ce travail et le trouve vraiment passionnan t

fleury a dit…

elipomme à noa ça y est je l'ai créé mais toi tu as du fair un diaporama je suppose non? avec iphoto???

Anonyme a dit…

mon p'tit caillou du dimanche:
une envie de partager avec toi et aussi .... quelques mots de C.Juliet sur F.Verdier:
"en affinant ses perceptions, en captant en elle les moindres frémissements,F.V. est parvenue à avoir une connaissance aiguë de son activité intérieure.A la faveur de maintes métamorphoses, elle a éliminé des tensions,des raideurs,des inhibitons,leur a subsitué de la souplesse , de la fluidité,donnant ainsi à la main du peintre la possibilité d'agir en toute liberté,d'obéir à la moindre sollicitation....
Instants de félicité,de jubilation,d'extase,durant lesquels l'être se trouve arraché au temps et à la mort.Instants de surabondance ou ruisselle l'énergie,ou s'épanouit un amour apte à tout embrasser et tout comprendre "
et si des instants comme ça existaient dans le vagabondage de l'errance, dans l'irrationalité de la pensée.
dans la musique.
dans une couverture bleue qu'il faut parfois retrouver et s'en défaire de nouveau pour aller encore et encore
ailleurs, et, ailleurs dans des métamorphoses,comme les chrysalides.....

ElliPomme a dit…

Alors Fleury :
Non, avec graphicConverter... Tu prends des images qui font la même taille, puis tu les converties toutes en même temps avec graphicconverter en GIF, et il te fait AUTOMATIQUEMENT une animation!! C'est super pratique!